HomeAccueil / Fiche de ressources – évaluations communautaires

Fiche de ressources – évaluations communautaires

February 8, 2018 • 16 min read

Étape : Évaluation

Traditionnellement, la première étape d’élaboration d’une nouvelle initiative liée à la prestation de services comprend toujours une « évaluation des besoins ». Toutefois, si un certain nombre d’organismes s’engagent à faire équipe pour créer un carrefour communautaire pour une cause commune, le fait de se concentrer uniquement sur les « besoins » pourrait contribuer à rétrécir les horizons. En revanche, une « évaluation communautaire » nous incite à voir plus loin que les besoins et à dresser un portrait complet et riche de l’ensemble des aspects pertinents de la communauté.

Pourquoi est-ce important?

Connaître nos communautés

Qu’est-ce qu’une évaluation communautaire?

L’exploration des questions ci-dessus et d’autres questions fait partie du processus d’évaluation. L’évaluation communautaire nous aide à faire bon usage de ce que l’on connaît et à trouver les réponses manquantes. Elle consiste tant à recueillir et à analyser l’information existante (données, rapports, etc.) qu’à tisser des liens directs avec les gens et les organismes pour les amener à participer au processus. L’évaluation permet de créer des liens entre tous les gens et les organismes qui collaborent à rendre un carrefour aussi pertinent et efficace que possible. Ensemble, ils pourraient vous faire changer d’avis quant à ce que le carrefour doit faire et le rendront assurément plus fructueux.

À quoi servira l’évaluation communautaire?

  • Dresser un portrait complet de la situation actuelle de votre communauté.
    Cette étape vous permettra d’expliquer, avec confiance et données solides à l’appui, vos choix de conception pour le carrefour et vos besoins en matière de ressources. Elle vous permettra également de confirmer que vos plans ont été élaborés avec minutie et qu’ils incluent tout renseignement et toute personne pertinents. Comme les circonstances évolueront probablement avec le temps, il sera important de faire un suivi et de mettre à jour vos plans, le cas échéant.
  • Créer des liens importants avec le public ciblé par le carrefour.
    Solliciter l’aide des gens et les faire participer à la planification du carrefour vous permettra de vous tailler une place au sein de la communauté. Vous pourrez ainsi tisser des liens avec les groupes et les membres composant la communauté visée et mieux les connaître. À quoi ressemble réellement leur vie? Que désirent-ils? Quels sont les obstacles à leur santé et à leur réussite? Vous constaterez également leurs compétences et leurs talents, la façon dont ils se soutiennent mutuellement (ou non), les services auxquels ils ont recours ou ce qui les empêche de le faire. En demandant rapidement aux gens de prendre part au projet, vous serez en mesure de déterminer vos priorités en matière de programmes et de services et même de visualiser la conception physique du carrefour. De plus, certaines personnes se feront ambassadrices du carrefour; elles en feront la promotion et vous aideront à rejoindre le public. En sollicitant ce type de participation, vous augmenterez les chances de vos méthodes et de vos services d’être valorisés et considérés comme pertinents, importants et
  • Cartographier les liens entre les groupes et les organismes de la communauté.
    Le principe de « retombées collectives » est à la base des carrefours communautaires. Pour déterminer comment collaborer à l’amélioration des conditions et à la création de possibilités pour votre communauté, vous devrez bâtir des relations avec tous les organismes pertinents ainsi qu’avec les réseaux officiels et officieux. En sachant si les liens qui les unissent sont fructueux, vous pourrez déterminer qui doit prendre part au carrefour, que ce soit sur place, en participant à la planification et à des mesures collectives ou à titre de référence pour l’aiguillage.
  • Mettre en évidence les lacunes dans la prestation de services.
    La cartographie des relations peut vous aider à cibler les façons de rendre les collaborations entre les organismes et les fournisseurs de services plus efficaces, ainsi que les partenariats potentiels qui faciliteraient l’aiguillage et qui permettraient à tous de planifier ensemble et d’échanger des renseignements, des ressources, etc. Elle vous aidera aussi à voir où les gens sont isolés, laissés de côté ou « oubliés ».
  • Trouver différents modes de prestation des services.
    Il est primordial d’être à l’écoute des utilisateurs du carrefour pour savoir ce qui est important pour eux (heures d’ouverture, système avec ou sans rendez-vous, facilité de l’aiguillage, facteurs religieux ou culturels et sécurité personnelle). Par exemple, une personne pourrait ne pas vouloir qu’on l’aperçoive entrer dans un carrefour (pour différentes raisons). Il se pourrait donc que vous ayez à trouver d’autres endroits qui semblent (et qui sont) sécuritaires pour certaines personnes ou certains groupes.
  • Déterminer le meilleur emplacement pour le carrefour.
    L’évaluation communautaire vous aidera à déterminer si l’idée d’un emplacement central pour les partenaires communautaires convient à tous. Par exemple, le fait de disposer de bureaux satellites pourrait contribuer à l’atteinte de vos objectifs communs. Vous pourriez également devoir user d’approches novatrices, comme offrir des services mobiles à l’extérieur de l’emplacement central ou même tenir un carrefour virtuel doté de technologies qui permettraient aux utilisateurs d’obtenir de l’aide et du soutien plus facilement.
  • Évaluer le potentiel de la communauté.
    L’évaluation communautaire vous permettra de déterminer et de reconnaître les forces et les ressources actuelles de votre communauté et de les exploiter, par exemple les compétences de ses membres, leurs façons de se soutenir mutuellement et les sources de leadership (ou le potentiel de leadership). Elle peut aussi faire ressortir les barrières empêchant les gens de mettre à profit leurs compétences et leurs talents. Enfin, l’évaluation vous permettra de dresser un portrait complet de ce qui fonctionne déjà bien – une approche, un organisme ou une voie d’accès non officielle que le carrefour pourrait soutenir et utiliser.

 

Ce que vous devez savoir

Pour déterminer ce que vous devez savoir, gardez ces trois questions en tête :

  1. Que voulez-vous savoir?
  2. Pourquoi voulez-vous le savoir?
  3. Comment utiliserez-vous ce que vous apprendrez?

Comme il a été mentionné, l’évaluation communautaire ne vise pas simplement à cerner un problème donné. Les recherches et la participation du public permettront au carrefour d’améliorer la santé et la qualité de vie de ses utilisateurs. Vous devrez aussi tenir compte :

  • de toute l’information disponible, ou que vous pouvez recueillir, au sujet des enjeux, des problèmes et des obstacles auxquels vous souhaitez vous attaquer;
  • des services et des approches qui sont actuellement offerts à la population (organismes officiels, groupes et réseaux communautaires, leaders locaux, groupes confessionnels, etc.);
  • de la façon dont les différents services et soutiens sont liés (ou non) et de ce qui pourrait améliorer leur capacité à établir des liens entre eux et à collaborer;
  • de l’effet des divers facteurs influençant la vie des gens sur votre approche – leur famille, leurs amis et leurs réseaux; leur logement, leur santé, leur revenu et leur sécurité alimentaire; leur sentiment de sécurité, d’appartenance, d’inclusion et d’exclusion; l’accès (ou le manque d’accès) aux services; leur culture et les raisons qui les poussent à prendre les décisions qu’ils prennent, leurs souhaits et leurs idées pour les réaliser.

Le fait de rassembler tous ces éléments vous aidera à façonner votre plan, réponse adaptée aux besoins particuliers de votre groupe démographique. Chaque carrefour possède un cheminement et un contexte qui lui sont propres. Il n’existe pas de « formule universelle » qui convient à toutes les situations.

  • Il importe de déterminer de manière claire la façon dont l’information que vous recueillerez sera utilisée. Votre décision dépendra de votre vision et des ressources dont vous disposez. Si votre carrefour est axé sur le développement communautaire – prise de mesures nécessaires favorisant la santé d’un quartier ou d’un secteur géographique –, vous devrez être prêt à traiter toute question ayant trait à votre vision et soulevée par votre communauté.

En contrepartie, si vous vous concentrez sur la coordination ou l’intégration d’une zone de services particulière, les limites des services offerts par votre carrefour pourraient différer grandement. Il sera important de prendre cela en considération au moment de définir ce que vous voulez savoir et comment vous communiquerez et interagirez avec les gens.

Une fois que vous aurez clairement défini ce que vous souhaitez explorer et comment vous utiliserez l’information obtenue, vous pourrez commencer à recueillir et à analyser les données nécessaires pour passer à la prochaine étape du processus. Par exemple, des travaux visant à comprendre votre communauté et à évaluer les mesures efficaces qui ont été prises ont-ils déjà été effectués? Avez-vous consulté :

  • les sources d’information existantes sur la population – outil de cartographie du site Web sur les carrefours, données sur la santé locale, organisme local de planification sociale et Statistique Canada;
  • les rapports produits par des organismes dignes de confiance – évaluations des besoins, recensement des ressources, études sur la planification municipale, etc.;
  • les renseignements concernant les différents organismes, établissements et réseaux, officiels ou non, existants?

Voici quelques exemples de questions additionnelles :

  • Existe-t-il des inventaires de services?
  • Les données sont-elles récentes? Les tendances et les habitudes à long terme nous permettent-elles de prédire comment la population et l’environnement évolueront?
  • Comment présenter les données visuellement de manière pertinente pour les gens?
  • Comment veillerez-vous à ce que tous les intervenants liés au carrefour y participent?

Autres points à considérer :

  • Il est important d’user de différentes méthodes de cueillette de données. Il se pourrait qu’un brigadier scolaire, un concierge de bâtiment, un chef de groupe religieux ou un membre du personnel scolaire vous fournisse les renseignements les plus actuels et utiles concernant la composition de votre communauté, les changements qui s’y sont récemment produits et ce qui s’y passe actuellement.

 

  • En posant des questions, vous en soulèverez d’autres. Prenez le temps de recueillir des données supplémentaires auprès membres de la communauté et de leur faire part de vos découvertes ainsi que de tester et d’explorer ensemble ces dernières.

 

  • N’oubliez pas : l’engagement vient avec le temps. Il ne s’agit pas simplement de recueillir de l’information, mais aussi de bâtir des liens. C’est un processus continu. « L’engagement communautaire n’est pas une tâche qu’on peut rayer de sa liste une fois terminée. Il s’agit plutôt d’un processus continu visant à générer le soutien nécessaire aux changements à long terme. » (L’engagement communautaire compte – maintenant plus que jamais en anglais seulement, Community Hubs Ontario : Évaluer votre collectivité : Autres ressources)

 

  • Gouvernance : Plus vous faites participer de gens à l’évaluation communautaire et réalisez votre vision pour votre carrefour efficacement, plus vous aurez d’occasions de les inclure dans sa gouvernance. Vous devriez profiter de l’étape de l’évaluation pour réfléchir à la gouvernance du carrefour et en discuter : comment sera-t-il géré et comment les décisions seront-elles prises? Comment les utilisateurs pourront-ils y participer?

 

  • Comme les communautés sont en constante évolution, il est nécessaire de considérer l’évaluation communautaire comme un processus continu – idéalement mené dans le cadre de la gestion et des activités courantes du carrefour. Pour ce faire, vous pouvez recueillir de nouvelles données dès leur publication ou organiser des réunions avec le personnel et les bénévoles de première ligne tous les trois mois pour discuter des changements qui se sont produits, des façons d’obtenir plus de renseignements ou des manières dont le carrefour pourrait mieux s’adapter.

 

  • Avant de mettre fin au processus d’évaluation, vérifiez l’exactitude de votre analyse auprès de diverses parties intéressées – membres de la communauté, partenaires, administration publique et bailleurs de fonds. Posez-leur les questions qui suivent. Cette analyse reflète-t-elle ce que vous nous avez dit? Est-ce qu’il manque quelque chose? Y a-t-il des stratégies ou des approches auxquelles vous n’aviez pas pensé?

  • Demandez toujours s’il manque quelqu’un et comment joindre ces personnes. Veillez à inclure les leaders, mais aussi à rechercher des occasions de rejoindre les autres membres de la communauté. Les grandes réunions communautaires sont un bon endroit pour rencontrer certains d’entre eux, mais pas tous. Pourquoi? Certaines personnes ne se sentent pas à l’aise de participer à une réunion ouverte, ne peuvent pas quitter leur domicile ou sont exclues pour des raisons culturelles ou religieuses. Voici d’autres façons d’atteindre le public :

 

  • participer à des programmes existants et à des réunions de groupes communautaires ou de communautés religieuses;
  • demander à un membre d’un groupe particulier (quelqu’un de confiance ou qui travaille avec la jeunesse ou les personnes âgées, par exemple) si vous pouvez rencontrer individuellement les autres membres ou s’il peut former un groupe qui, selon lui, voudrait vous rencontrer et discuter ouvertement avec vous;
  • embaucher des animateurs communautaires – membres d’une communauté qui peuvent joindre leurs réseaux afin de travailler sur certaines questions et idées avec eux.

 

À surveiller

Il est important de réfléchir aux points suivants au moment de planifier et d’aller de l’avant dans votre évaluation communautaire et votre projet de carrefour. Ils sont tous gérables et vous aideront à rendre votre processus fructueux!

  • Élaborez un processus que vous pourrez gérer avec les ressources dont vous disposez (gens, expérience et ressources financières). Vous pourriez avoir à demander du financement supplémentaire, à répartir les coûts entre les partenaires du carrefour ou à faire appel à un facilitateur expérimenté pour soutenir le processus.

 

  • L’information a une date de péremption – vérifiez si vos données ont été recueillies récemment. Par exemple, elles pourraient être issues du dernier recensement, dont les résultats peuvent être publiés dans leur ensemble jusqu’à deux ans après sa tenue. Les collectivités ne changent parfois que très lentement, mais peuvent également le faire inopinément : le taux de chômage monte en flèche en raison de la fermeture d’une entreprise, une nouvelle drogue se répand ou des masses de réfugiés arrivent soudainement. Par conséquent, les données portant sur ces changements et leur effet sur les personnes concernées pourraient ne pas être disponibles.

 

  • La collaboration présente plusieurs avantages, mais tenez compte des organisations qui se méfient du changement et soyez prêt à encourager la discussion ouverte et la résolution de problèmes. Ces organismes pourraient percevoir le fait de s’associer à un carrefour comme une menace pour leur financement et leurs façons de faire. Les partenariats sont particulièrement difficiles lorsque deux organisations ou plus offrent des programmes et des services semblables ou qu’il n’y a qu’un seul grand organisme responsable. La diplomatie est de mise!

 

  • Dans le cadre de votre engagement continu à répondre aux besoins de la communauté, soyez prêt à écouter les gens lorsqu’ils vous parleront de ce qui est important pour eux et à vous y adapter. Leurs priorités ne correspondront pas nécessairement à la vision que vous aviez initialement imaginée pour votre carrefour. Par exemple, il se pourrait que vous misiez sur les services de santé ou les programmes destinés à la jeunesse, mais que les gens accordent plutôt de l’importance à la sécurité communautaire, au logement ou au manque d’emplois. Soyez prêt à offrir du soutien à l’endroit de leurs préoccupations ou de leurs idées, même si celles-ci ne correspondent pas à votre domaine d’action, d’expérience ou de ressources.
Share this article! Select your platform:Partagez cet article:

Related Content

Articles Liés

{:ca}Checklist: Learning About Your Community{:}{:fr}Liste de contrôle pour en savoir plus sur votre collectivité{:}
Cette liste de contrôle aidera les concepteurs et les planificateurs de carrefours communautaires à relever les besoins de leur collectivité ...
{:ca}Community Engagement Matters (Now More Than Ever){:}{:fr}L’engagement communautaire compte – maintenant plus que jamais{:}
Les pratiques axées sur les données et fondées sur des résultats offrent au public et aux leaders du milieu social ...
{:ca}Focus on Rural Ontario Fact Sheets{:}{:fr}Feuilles d'information: Focus sur les  collectivité rurales d l'Ontario {:}
Souvent, les données du gouvernement canadien accessibles pour différents secteurs géographiques d’une province, oublie les petites municipalités de palier inférieur ...

Join the conversation Rejoindre la conversation

  Subscribe  
Me notifier des